Chinois du Québec et du Canada

Le Quartier chinois virtuel de Québec

Les Chinois du Québec et du Canada
en quelques dates
par Michel Parent


1825
Un premier Chinois est recensé à Montréal.[1]

1876
Montréal compte 7 Chinois recensés.

1881-1885
15,000 Chinois du Sud de la Chine sont recrutés comme travailleurs manuels pour la construction des chemins de fer du Canada.[1]

1885
La fin des travaux de construction du chemin de fer du Canadien Pacifique le 7 novembre à Craigellachie, C.-B.

1885
Une première Commission royale sur l’immigration chinoise.

1885
Une taxe de 50 $ est imposée à tout Chinois qui immigre au Canada ; obligés d'emprunter cette somme, les Chinois pauvres s'endettent pour pouvoir la rembourser et sont, en conséquence, obligés de travailler à des conditions d'esclave.[2]

1891
La première trace de la présence de Chinois à Québec en 1891 (ils sont 2).Ils vont s’installer dans un quartier ouvrier populaire de la basse-ville, Saint-Roch.[1]

1896
500 Chinois sont recensés à Montréal.[1]

1903
La taxe d’entrée est majorée à 100$, puis à 500$.

1904
800 Chinois sont recensés à Montréal.[1]

1908
Ouverture du Temple maçonnique chinois sur la rue de La Gauchetière à Montréal dans un quartier occupé majoritairement par la communauté juive qui y compte 3 synagogues. Cet événement marque le début de l'établissement du quartier chinois de Montréal.[1]

1910
À Québec, ... la population immigrante augmente à un rythme très lent. Le journal Le Soleil, du 2 mai 1910, rapporte qu’ils sont soixante à cette date.[2]

1914
Établissent des premières familles chinoises sur la rue Chenneville à Montréal.[1]

1921
1 608 Chinois sont recensés à Montréal.[1]

1923
Une loi du Parlement du Canada interdit l'immigration aux Chinois.[1]

1923
De 1885 à 1923, 81,000 immigrants d'origine chinoise ont déboursé les 500 $ imposés par le Gouvernement canadien pour immigrer au Canada[1]

1947
En 1947, le Parlement abroge la Loi de l'immigration chinoise de 1923 et donne aux Canadiens d'origine chinoise leurs droits et leur citoyenneté.

1957
M. Douglas Jung se présente aux élections sous la bannière du Parti conservateur et remporte l'élection de 1957 dans la circonscription de Vancouver Centre. Il devient ainsi le premier député d'origine chinoise au Canada, sous le gouvernement de John Diefenbaker.

1979-1980
Le programme de replacement des réfugiés indochinois permet la venue au Canada d'environ 60 000 Vietnamiens chinois. [1]

2001
Selon le recensement de 2001, il y avait 1,405 Chinois dans la Région métropolitaine de recensement de Québec.

2001
57 655 Chinois sont recensés dans la région de Montréal dont environ 10,000 sur la Rive-Sud de Montréal.[1]

2006
Le 22 juin, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, présente les excuses officielles du Canada pour l'imposition de la taxe de 500 $ aux immigrants d'origine chinoise et annonce qu'une compensation de 20,000 $ sera versée aux survivants.[1]

2006
Selon le recensement de 2006, le nombre de Chinois serait passé de 1,405 en 2001 à 1,855 pour la Région métropolitaine de recensement de Québec. Il passe de 57,655 à 72,015 pour Montréal.






[1] www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Chinois_du_Québec_(ethnie)

[2] Les origines de la communauté chinoise de Québec par Christian Samson

⇒ DÉCOUVREZ COMMENT JEUNESSE PEUT VOUS AIDER À VIVRE VOTRE VIE À SON PLEIN POTENTIEL