Le Quartier chinois virtuel de Québec
sur leChinois.ca
 

Une visite au cimetière

Si vous voulez découvrir l’un des derniers vestiges du quartier chinois de Québec, vous devrez vous rendre au Cimetière Saint-Charles. Vous vous demandez certainement, quel est l’intérêt, de se rendre aussi loin du quartier Saint-Roch. La réponse est bien simple. Plusieurs des résidents de l’ancien quartier chinois de Québec reposent sous terre, dans la vieille partie de ce cimetière. Nous pouvons effectivement y retrouver deux regroupements de tombes comportant des idéogrammes chinois.
 


Il faut tout d’abord savoir que des religieux et religieuses furent à l’œuvre auprès de la communauté chinoise dès son implantation à Québec au début du 20e siècle. Devant le zèle évangélisateur de ceux-ci, certains Chinois adoptèrent la religion catholique. C’est pourquoi nous pouvons retrouver des tombes de chinois dans un cimetière réservé uniquement à l’usage des catholiques. Sur les pierres tombales, nous retrouvons souvent des symboles religieux chrétiens comme la croix.
 


Un autre fait intéressant à noter à propos de ces tombes est que les plus anciennes, datent des années 1920-1940, elles sont très rudimentaires et devaient appartenir à la première génération d’immigrants chinois à Québec, qui était particulièrement pauvre. La plupart de ceux-ci travaillaient de nombreuses heures dans des buanderies pour des salaires dérisoires.
 


Le second groupe de pierres tombales se retrouve dans la section du cimetière dénommée La Mission Chinoise. Cette dénomination rappelle l’œuvre évangélisatrice de cette mission catholique dont la raison d’être était la conversion des « païens » étrangers. Durant les années 1950-1960, les Chinois pouvaient y être inhumés gratuitement. Les frais étaient couverts par la Mission Chinoise de Québec. Cette section du cimetière, plus récente, présente des pierres tombales ayant plus de valeur. Des motifs et des dessins sont présents sur un grand nombre d’entre elles et certaines sont assez imposantes.
 


Il est ironique de constater que l’un des derniers rappels de la présence chinoise à Québec, qui date de plus de cent ans, soit la présence des ses monuments funéraires très marginaux à travers le plus grand cimetière de la ville de Québec.

Une question demeure toutefois. Est-ce que l’ensemble des morts de cette communauté a été enterré dans ce lieu ?

Nombre d’enterrements dans la section des Chinois catholiques du Cimetière Saint-Charles de Québec

Années

Nombre d’enterrements

1929

3

1930

0

1931

0

1932

1

1933

1

1934

2

1935

0

1936

3

1937

1

1938

2

1939

5

 

Si le sujet vous intéresse il y a aussi des cimetières chinois en France qui rappellent qu' "attirés par des promesses d'une vie meilleure et un contrat de travail qui les sortiraient de leur vie misérable, des milliers de chinois y sont venus pendant la première guerre mondiale en 1917".
Voir:
Cimetière chinois de Nolette en France

Le cimetière chinois de Noyelles sur mer (Somme) avec un ajout sur le cimetière chinois de Saint-Étienne au Mont
Voir: Un petit coin de Chine en Picardie : le repos éternel des Célestes.

 

Cette page est le résultat d'une collaboration de: Michel Boulianne, photographe; Christian Samson, recherchiste en histoire; Olivier Leroux, infographiste et Michel Parent, éditeur
 

 Quartier chinois virtuel de Québec

Quartier chinois virtuel de Québec

Les associations

La carte du Quartier chinois de Québec
Les évènements, fêtes et festivals
Restaurant Wok'n Roll
Le 617 Saint-Vallier Est
Le 140 Côte d'Abraham
Mister Woo, le dernier résident
Rue de Xi'an
La rue Bethune à Québec

Une visite au cimetière

Les Chinois de la Ville de Québec: chronologie
Les origines de la communauté chinoise
Les deux premiers Chinois à Québec
120 ans de présence chinoise à Québec
La présence chinoise de Québec
Population chinoise de Québec
Combien y a-t-il de Chinois à Québec?
Les Chinois du Québec en quelques dates
Festival Culturel Chinois de Québec


Portraits de bâtisseurs

Professeur See Leang CHIN 陈瑞良教授
Yuho Chang 张玉禾
Napoléon Woo, un témoignage
Jocelyn Toy Maître de Kung Fu
Truong Chanh Trung, artiste
Sœur Gertrude Laforest
Dr Jean Couture, chirurgien


La Loi d’exclusion des Chinois

La Loi d’exclusion des Chinois, 1923 - 1947

La Loi sur l'immigration de 1952

Règlementation sur l'immigration au Canada 1962

Les excuses officielles du Canada en 2006
La montagne d'or (Moving the Mountain)
 

Première édition 30 octobre 2005
Modifiée le 11 octobre 2011


Nouvel An Chinois 2016

> Nouvel an 2016