Le Quartier chinois virtuel de Québec
sur leChinois.ca
 

La Loi d’exclusion des Chinois, 1923 - 1947
 


Bien que le gouvernement fédéral ait profité et collecté environ 23 millions $ des Chinois par l’entremise de la taxe d’entrée depuis 1885, des inquiétudes subsistaient quant au nombre encore trop élevé des hommes asiatiques qui arrivaient au Canada et enlevaient du travail aux Blancs. (Une autre crise économique a sévi au Canada entre 1819 et le milieu des années 1920.)

En 1923, le gouvernement fédéral adopta une loi intitulée la Loi d’exclusion des Chinois. Cette loi empêchait l’immigration de tout Chinois. Seulement 15 immigrants chinois furent autorisés à entrer au Canada entre 1923 et 1947, alors que cette loi fut finalement révoquée.

Après la levée de l’interdiction en 1947, beaucoup d’immigrants chinois arrivés au Canada manifestèrent les mêmes caractéristiques que ceux qui étaient venus durant les premières vagues d’immigration de la Chine vers le Canada. Premièrement, ils avaient tendance à ne parler ni l’une ni l’autre des langues officielles du Canada. Ils préféraient aussi conserver une bonne part de leur héritage et de leur culture chinoises, plutôt que d’assimiler quelques-unes des valeurs culturelles de la société canadienne soi-disant blanche et « dominante ». Cette situation a, bien sûr, considérablement changé depuis la fin des années 1940, mais les effets secondaires de l’interdiction sont encore ressentis au Canada, surtout chez les membres plus âgés de ce groupe ethnique.

Deuxièmement, cette loi faisait en sorte que les Chinois arrivés au Canada avant 1923 seraient incapables d’épouser une femme, puisque très peu de Chinoises résidaient au pays et que les relations interraciales étaient presque taboues à l’époque. Le maintien d’une société de célibataires chinois au Canada était ainsi assuré. Il est possible que l’un des effets recherchés par cette interdiction était de s’assurer que la population chinoise du Canada finirait par s’éteindre après quelques générations.

Source: Le canada en devenir

 
 

Documentaire long métrage de William Ging Wee Dere et Malcolm Guy.


En 1988, le Canada s’est excusé officiellement et a offert une compensation financière à la communauté japonaise pour les internements et les abus subis durant la Seconde Grande guerre. Certains membres de la communauté chinoise sont en colère parce que le Canada n’a pas encore offert d’excuses semblables ou de soutien financier à ceux dont les vies ont été bouleversées par la Loi d’exclusion des Chinois ou l’Acte de l’immigration chinoise. Mais, il faut le mentionner, les Japonais affectés étaient officiellement considérés comme des citoyens canadiens, alors que les Chinois ne l’étaient pas.
 

Entre 1981 et 1983 uniquement, les immigrants chinois ont investi 1,1 milliard de dollars dans l’économie canadienne.
 
Le 22 juin 2006, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, présente les excuses officielles du Canada pour l'imposition de la taxe de 500 $ aux immigrants d'origine chinoise et annonce qu'une compensation de 20 000 $ sera versée aux survivants.1
 

Articles connexes:

La Loi sur l'immigration de 1952
Réglementation sur l'immigration de 1962

Les excuses officielles du Canada en 2008

La montagne d'or (Moving the Mountain)


Retour au Quartier chinois virtuel de Québec
 

 Quartier chinois virtuel de Québec

Quartier chinois virtuel de Québec

Les associations

La carte du Quartier chinois de Québec
Les évènements, fêtes et festivals
Restaurant Wok'n Roll
Le 617 Saint-Vallier Est
Le 140 Côte d'Abraham
Mister Woo, le dernier résident
Napoléon Woo, un témoignage
Rue de Xi'an
La rue Bethune à Québec

Une visite au cimetière

Les Chinois de la Ville de Québec
Les origines de la communauté chinoise
120 ans de présence chinoise à Québec
Population chinoise de Québec
Combien y a-t-il de Chinois à Québec?
Les Chinois du Québec en quelques dates
Festival Culturel Chinois de Québec


La Loi d’exclusion des Chinois

La Loi d’exclusion des Chinois, 1923 - 1947

La Loi sur l'immigration de 1952

Règlementation sur l'immigration au Canada 1962

Les excuses officielles du Canada en 2008
La montagne d'or (Moving the Mountain)
 
 

Première édition 28 janvier 2010
Modifiée le 09 août 2011