Le Quartier chinois virtuel de Québec
Les associations
 

La Confrérie Kuanti

(Guan Di, Guan Yu, 关羽)

Qu’est-ce que la Confrérie Kuan-Ti?

Il s’agit d’un organisme à but non lucratif dont la mission est de venir en aide aux plus démunis — principalement des jeunes de la région de Québec, entre 6 et 20 ans, décrocheurs et/ou vivant dans un milieu socio-économique précaire — par la pratique des arts martiaux chinois dans un esprit non compétitif.

Qu’est-ce qu’un art martial?

On regroupe sous l’appellation « arts martiaux » les activités qui visent un perfectionnement physique, mental et parfois spirituel à travers l’enseignement d’habiletés dites « guerrières ». Même s’il s’agit d’un entraînement au combat, le respect, l’honneur et la loyauté envers ses compagnons font partie intégrante des valeurs transmises par l’enseignement des arts martiaux. Historiquement, les arts martiaux proviennent de diverses cultures de l’Asie (Chine, Japon, Corée, Philippines, Thaïlande, etc.). Sans dénigrer les autres traditions, la Confrérie Kuan-Ti s’est donné la mission de promouvoir les arts martiaux originaires de la culture chinoise, ce qu’on nomme communément le « kung fu ». À travers cet entraînement, on mise sur la fortification du corps et de l’esprit, bien avant le développement d’aptitudes à dominer un adversaire en situation d’hostilité. 

Comment la pratique des arts martiaux peut venir en aide aux gens?

Manque de repères, manque de ressources, rejet, pauvreté, délinquance, solitude… Les raisons pour avoir besoin d’aide ne manquent pas. En fournissant un milieu dans lequel les individus peuvent participer ensemble à une activité sollicitant à la fois leur corps et leur esprit, ceux-ci sont amenés à tisser des liens de solidarité avec leurs confrères et consœurs et à développer un sentiment d’appartenance envers un groupe de pratiquants partageant les mêmes valeurs.

De plus, en fournissant aux jeunes un environnement favorisant de façon non compétitive leur développement global, en leur permettant de valoriser leurs forces et de gérer leurs faiblesses, on favorise le développement d’une meilleure estime d’eux-mêmes et une confiance accrue en leurs capacités et en leur potentiel.

Finalement, le développement d’une aptitude à l’autodéfense, applicable à toutes les situations de la vie quotidienne, n’est pas négligeable — même si la formation au combat est faite dans une intention non compétitive, non violente et pacifiste. À travers l’entraînement au combat, c’est tout le rapport aux autres qui est travaillé avec les jeunes dans un climat de respect et de partage.

Page suivante


 

 Quartier chinois virtuel de Québec

Quartier chinois virtuel de Québec

Les associations

La carte du Quartier chinois de Québec
Les évènements, fêtes et festivals
Restaurant Wok'n Roll
Le 617 Saint-Vallier Est
Le 140 Côte d'Abraham
Mister Woo, le dernier résident
Rue de Xi'an
La rue Bethune à Québec

Une visite au cimetière

Les Chinois de la Ville de Québec: chronologie
Les origines de la communauté chinoise
Les deux premiers Chinois à Québec
120 ans de présence chinoise à Québec
La présence chinoise de Québec
Population chinoise de Québec
Combien y a-t-il de Chinois à Québec?
Les Chinois du Québec en quelques dates
Festival Culturel Chinois de Québec


Portraits de bâtisseurs

Professeur See Leang CHIN 陈瑞良教授
Yuho Chang 张玉禾
Napoléon Woo, un témoignage
Jocelyn Toy Maître de Kung Fu
Truong Chanh Trung, artiste
Sœur Gertrude Laforest
Dr Jean Couture, chirurgien


La Loi d’exclusion des Chinois

La Loi d’exclusion des Chinois, 1923 - 1947

La Loi sur l'immigration de 1952

Règlementation sur l'immigration au Canada 1962

Les excuses officielles du Canada en 2006
La montagne d'or (Moving the Mountain)
 
 

Première édition 22 novembrer 2009
Modifiée le 22 février 2013


Nouvel An Chinois 2016

> Nouvel an 2016