Le Quartier chinois virtuel de Québec
Portraits des bâtisseurs

 

«Pour réussir, il faut combattre comme un guerrier»

On l’appelle Sifu, cela veut dire maître. Président du Festival chinois et de l’Association des Chinois de Québec, Ambassadeur mondial de Hung Gar Kung Fu, il est devenu récemment membre du Temple de la Renommée des arts martiaux. Bien qu’il ait vu le jour au Québec et qu’il parle français comme un Québécois de «souche», Jocelyn Toy se fait souvent questionner sur son pays d’origine… et parfois, il se sent un immigrant dans son propre pays. Mais son statut de minorité visible ne l’a pas empêché de réussir à Québec. Au contraire.
 


Pour un immigrant ordinaire, Jocelyn Toy n’est pas forcément le modèle classique de réussite, il est même un modèle atypique. M. Toy est la septième génération de maître de Kung Fu de père en fils. Il a ouvert sa première école d’arts martiaux, ensuite la deuxième et il est rendu à 15 écoles dont trois au États-Unis. Il réside de façon permanente à Québec, mais actuellement il joue de plus en plus dans des films d’action réalisés aux États-Unis. En même temps, il est ce qu’on appelle un immigrant de deuxième génération. «Je croise beaucoup d’immigrants qui sont défaitistes et pessimistes. Je les encourage du mieux que je peux. Ce n’est pas vrai qu’au Québec, nous, les immigrants, on est condamné pour un petit pain», affirme Jocelyn Toy.

«Ils voulaient savoir si mon sang était jaune…»

«Moi je suis un fils d’immigrant dont l’arrière grand- père travaillait sur un chemin de fer, couchait sur du gazon et avait un paquet de cigarettes par mois comme salaire. J’ai vécu toutes les contraintes connues par les immigrants. Je me suis fait écœurer à l’école et traiter de voleur de job. Je me suis fait casser le nez quand j’étais tout petit par deux crétins qui voulaient savoir si mon sang était jaune. Tout ce genre d’obstacles, je les ai surmontés. Il faut croire en ses chances de réussir. Comme immigrant, si tu veux réussir, il faut combattre comme un guerrier», explique Jocelyn Toy.

Une revanche digne du cinéma…

Entre l’épisode du «sang jaune» et la réussite de Jocelyn Toy comme maître de Kung Fu et comme entrepreneur au Québec et aux États-Unis, il y a peut-être un lien qu’on retrouve souvent dans les films d’arts martiaux. Le petit gars apparemment fragile a serré les dents et, sans mettre par terre ses adversaires comme au cinéma, a suivi avec acharnement sa cible bien réelle: réussir sa vie à Québec. L’autocar aménagé comme bureau mobile que Jocelyn Toy a acheté pour le montant de 1,4 millions de dollars ressemble à une belle revanche. Le mastodonte a l’allure d’un condo sur roues capable d’héberger quatre personnes et est doté d’accessoires dernier cri. «L’autocar a été aménagé en bureau pour me permettre de gagner du temps. Quand on fait des productions de cinéma au États-Unis, on voyage beaucoup. Pour la prochaine production, je vais être huit mois sur la route. On épargne aussi sur les hôtels et on gagne du temps ayant la possibilité de faire le visionnement et le pré montage des images tournées dans l’autocar», nous déclare Sifu Toy pour expliquer la raison de cet achat hors de l’ordinaire.

Le parfum de Barbra Streisand?

Jocelyn Toy a raconté en exclusivité pour Les immigrants de la Capitale que la grande chanteuse Barbra Streisand fut trois mois propriétaire de cet autocar, lors de sa dernière tournée. La source de cette information est fiable, affirme M. Toy, puisqu’il s’agit du vice-président international de l’entreprise Prévost. Le questionnant plus ou moins à la blague à savoir s’il ressent parfois, dans son autocar, l’esprit ou le parfum de Barbra Streisand, Jocelyn Toy déclare, amusé: «J’aurais aimé être capable de dire que j’ai dormi dans le même lit que Barbra Streisand, mais ce n’est pas le cas parce que tout l’intérieur a été refait».

Mihai Claudiu CRISTEA

La version originale de cet article est paru dans l'édition du mois d'août 2007 du mensuel "Les immigrants de la Capitale", Vol. 3, No 22, p. 6.
"La voix des immigrants à Québec".
 


INTERNATIONAL MARTIAL ARTS RESEARCH INSTITUTE
3RD FLOOR, KION HOE BUILDING, JALAN PADUNGAN,
P.O. BOX 786, 93716 KUCHING, SARAWAK, MALAYSIA
MOBILE PHONE: 6-019-8866879 / 6-016-8866879
FAX NO: 6-082-246952 / 6-082-425009
worldhalloffame@yahoo.com
  
profdrsong@yahoo.com
www.imari.com.my

 OFFICIAL INDUCTION NOTIFICATION

 MASTER JOCELYN TOY

The Board Of Directors Of International Martial Arts Research Institute has the pleasure to announce that Sifu Jocelyn Toy, FIS has been selected as a nominee into the World Martial Arts Black Belt Hall Of Fame to receive the award of:

MASTER OF THE YEAR 2008

He has been nominated by: PROF. DR. SONG SWEE HEE.

World Martial Arts Black Belt Hall Of Fame Award Ceremony to be held in the beautiful  city of Kuching,

Malaysia on the 26 & 27 JULY 2008.
 

 Quartier chinois virtuel de Québec

Quartier chinois virtuel de Québec

Les associations

La carte du Quartier chinois de Québec
Les évènements, fêtes et festivals
Restaurant Wok'n Roll
Le 617 Saint-Vallier Est
Le 140 Côte d'Abraham
Mister Woo, le dernier résident
Rue de Xi'an
La rue Bethune à Québec

Une visite au cimetière

Les Chinois de la Ville de Québec: chronologie
Les origines de la communauté chinoise
Les deux premiers Chinois à Québec
120 ans de présence chinoise à Québec
La présence chinoise de Québec
Population chinoise de Québec
Combien y a-t-il de Chinois à Québec?
Les Chinois du Québec en quelques dates
Festival Culturel Chinois de Québec


Portraits de batisseurs

Professeur See Leang CHIN 陈瑞良教授
Yuho Chang 张玉禾
 
Napoléon Woo, un témoignage
Jocelyn Toy Maître de Kung Fu
Sœur Gertrude Laforest
Dr Jean Coututre, oncologue


La Loi d’exclusion des Chinois

La Loi d’exclusion des Chinois, 1923 - 1947

La Loi sur l'immigration de 1952

Règlementation sur l'immigration au Canada 1962

Les excuses officielles du Canada en 2006
La montagne d'or (Moving the Mountain)
 

Première édition 30 octobre 2005
Modifiée le 12 avril 2014


Nouvel an chinois 2014 Année du Cheval
> Nouvel an 2014