Les Chinois célèbrent la Victoire 1945



Le Quartier chinois virtuel de Québec
Histoire

Les Chinois célèbrent la Victoire 1945

L’ACTION CATHOLIQUE, JEUDI, 6 SEPTEMBRE 1945


Les Chinois auxquels s’étaient joints un grand nombre de leurs compatriotes de Montréal et autre villes de la province, ont célébré hier la Victoire des Alliés sur le Japon. Ci-dessus un des chars allégoriques qui on participé à la parade qui défila durant une partie de l’après-midi.
(NDLR : la photo illustrant l’article original a été remplacée.)

Les Chinois de la cité de Québec ont fêté avec éclat, hier, la Victoire sur le Japon. Des milliers de Québécois ont été témoins des Célestes de notre ville. Hier après-midi, une grande parade à eu lieu dans certaines rues de la ville et, hier soir, en face de la colonie chinoise, rue St-Vallier, et au Carré Lépine, il y eut exécution de danses chinoises.

Les pittoresques costumes nationaux chinois avaient attiré des milliers de personnes qui s’étaient massées, hier après-midi, sur le parcours de la parade. Cette dernière avaient été organisée conjointement par les Chinois de Québec et de Montréal. Des porte-drapeaux, des chars allégoriques et des automobiles portant les officiels constituaient la parade. Le parcours se fit par les rues St-Vallier, Côte d’Abraham, St-Jean, Cartier, Grande-Allée, St-Louis, Du Fort, Buade, de la Fabrique, du Palais, St-Paul, St-Joseph, de la Couronne, Charest, et Du Pont. Devant les édifices du parlement et devant la Croix du Sacrifice, deux jeunes chinois exécutèrent la danse du dragon. À la Croix di Sacrifice, la musique du Royal Riffles exécuta l’hymne national « O Canada » et le « God Save the King ». Cette musique ouvrait la parade. On lui avait réservé cet honneur, parce que, l’on s’en souvient ce sont les hommes du Royal Riffles qui furent parmi les premières victimes des Japonais à Hong Kong.

La parade terminée, il y eut réception aux quartiers généraux de la colonie chinoise. Au nombre des invités, mentionnons M. le juge Edgard Champoux, Me Valmore Bienvenue, Me jean Mercier, recorder, Me Noël Dorion le chef de la Sûreté Municipale, M. Jean Jules Gagnon, etc. M. l’abbé Adrien Caron, aumônier de la colonie chinoise, était aussi présent. La réception était donnée par M. Herbert Toy, président de la colonie chinoise de Québec. À cette occasion, M. Toy a prononcé une allocution radiophonique. Il a rappelé que ce jour de la victoire avait été attendu avec courage et foi par la Chine. Il rendit hommage aux Alliés et déclara que les chinois se sentaient chez eux chez nous. M. Toy a particulièrement parlé des Canadiens tombés ou faits prisonniers à Hong Kong. M. Tuck Wong de Montréal, sur l’invitation de M. Toy, a chanté, en s’accompagnant sur une harpe chinoise, l’hymne chinois de la victoire.

Hier soir, il y eut réjouissances au Carré Lépine, puis concert aux quartiers généraux de la colonie chinoise, rue St-Vallier.




⇒ DÉCOUVREZ COMMENT JEUNESSE PEUT VOUS AIDER À VIVRE VOTRE VIE À SON PLEIN POTENTIEL