Le cimetière chinois de Québec



Une visite au cimetière.
Lieux historiques

Situé à l’extrémité ouest de la rue Saint-Vallier

Si vous voulez découvrir l’un des derniers vestiges du quartier chinois de Québec, vous devrez vous rendre au Cimetière Saint-Charles. Vous vous demandez certainement, quel est l’intérêt, de se rendre aussi loin du quartier Saint-Roch. La réponse est bien simple. Plusieurs des résidents de l’ancien quartier chinois de Québec reposent sous terre, dans la vieille partie de ce cimetière. Nous pouvons effectivement y retrouver deux regroupements de tombes comportant des idéogrammes chinois.

Cimetière chinois    Cimetière chinois

Il faut se rappeler que des religieux et religieuses furent à l’œuvre auprès de la communauté chinoise dès son implantation à Québec au début du 20e siècle. Devant le zèle évangélisateur de ceux-ci, certains Chinois adoptèrent la religion catholique. C’est pourquoi nous pouvons retrouver des tombes de chinois dans un cimetière réservé uniquement à l’usage des catholiques. Sur les pierres tombales, nous retrouvons souvent des symboles religieux chrétiens comme la croix.

Cimetière chinois    Cimetière chinois

Un autre fait intéressant à noter à propos de ces tombes est que les plus anciennes, datent des années 1920-1940, elles sont très rudimentaires et devaient appartenir à la première génération d’immigrants chinois à Québec, qui était particulièrement pauvre. La plupart de ceux-ci travaillaient de nombreuses heures dans des buanderies pour des salaires dérisoires

Cimetière chinois

Le second groupe de pierres tombales se retrouve dans la section du cimetière nommée La Mission Chinoise. Cette dénomination rappelle l'oeuvre évangélisatrice de cette mission catholique dont la raison d'être était la conversion des « païens » étrangers. Durant les années 1950-1960, les Chinois pouvaient y être inhumés gratuitement. Les frais étaient couverts par la Mission Chinoise de Québec. Cette section du cimetière, plus récente, présente des pierres tombales ayant plus de valeur. Des motifs et des dessins sont présents sur un grand nombre d’entre elles et certaines sont assez imposantes.

Cimetière chinois

Il est ironique de constater que l’un des derniers rappels de la présence chinoise à Québec, qui date de plus de cent ans, soit la présence des ses monuments funéraires très marginaux à travers le plus grand cimetière de la ville de Québec.

Une question demeure toutefois à écalircir. Est-ce que l’ensemble des morts de cette communauté a été enterré dans ce lieu ?

Nombre d'enterrements dans la section des Chinois catholiques du Cimetière Saint-Charles de Québec.

Cimetière chinois

Cette page est le résultat d'une collaboration de: Michel Boulianne, photographe; Christian Samson, recherchiste en histoire; Olivier Leroux, infographiste et Michel Parent, éditeur






⇒ DÉCOUVREZ COMMENT JEUNESSE PEUT VOUS AIDER À VIVRE VOTRE VIE À SON PLEIN POTENTIEL